L'Auberge de la Vieille Garde de Comines durant les travaux de restauration

Un peu d’histoire

L’auberge de la Vieille Garde est située à Comines, au chemin du Grand Perne au Vieux Soldat. Ce chemin doit probablement son nom à la ferme située en face de l’Auberge.

Datant a priori du début du XVIIIème siècle, cette ferme, la plus ancienne de Comines était un lieu de halte pour les hommes et les chevaux, de cabaret, de relais de poste… Sa large porte cochère qui conduisait aux écuries témoigne de ce passé.

On lui prête de célèbres pensionnaires, notamment Napoléon qui s’y serait arrêté selon la légende… Pendant la Première Guerre Mondiale elle aurait abrité des officiers du Kaiser Guillaume II lorsque ce dernier visita ses troupes à Comines lors de son inspection du secteur des combats des Flandres en octobre 1914.

Un remake des 12 travaux d’Hercule

« Quand nous avons acheté la ferme en 1981, elle n’avait pas fière allure. Elle était alors occupée par des ouvriers agricoles qui disposait pour seul chauffage d’un feu à bois. Les toilettes étaient à l’extérieur et il n’y avait pas de salle de bain. On trouvait un point d’eau en lieu et place de la cuisine et un tas de fumier trônait dans la cour intérieure. La grange où se trouve aujourd’hui l’auberge était en terre battue et une partie de la toiture s’était effondrée suite à un incendie. On trouvait aussi une étable, une écurie dans laquelle se trouve désormais la cuisine, une porcherie où nous avons mis la laverie.
travaux-ferme-auberge-vieille-garde-comines-sejour-nord-gites-franceNous avons laissé en pâture le terrain autour de chez nous pour les vaches de l’ancien propriétaire . Nous avons essayé de chauffer avec des radiateurs à bain d’huile et quand la facture d’électricité est arrivée, notre salaire ne la couvrait pas. On s’est dépêché d’isoler et de mettre des gouttières. Puis nous avons réalisé notre chambre dans l’ancien germoir à pommes de terre en terre battue.
Dans les greniers, nous avons trouvé des inscriptions en allemand, témoignages du séjour des troupes allemandes pendant la première Guerre Mondiale (1914-1918). On a d’ailleurs retrouvé dans le terrain autour de nombreuses douilles de balles de guerre !
ferme-travaux-auberge-vieille-garde-comines-sejour-nord-gites-franceIl semble que sur le terrain à côté près du grand Perne se trouvait une ancienne chapelle en bois aujourd’hui disparue.
En 1992 on inaugurait la salle de réception avec « 3 peintres à la Ferme » où nous avions invité tous les membres de la municipalité. A l’intérieur nous avons construit une cheminée monumentale en pierres de taille venant de démolitions à Douai. La mezzanine a été réalisée avec des poutres venant de la démolition des « Grands Moulins de Paris ».
En 1996, les 3 chambres d’hôtes étaient inaugurées en suivant les conseils de Louis Bonneau, fondateur des Gîtes de France du Nord. Nous avons rénové cette ferme en famille pendant de nombreuses années avec beaucoup d’inconscience sur l’importance des travaux.
Pour couronner le tout, nous avons voulu remettre un clocheton qui servait à appeler à la soupe les ouvriers agricoles qui travaillaient dans les champs alentour puis nous avons ramené la cloche dans nos bagages suite à un voyage à Bali dans un atelier qui fabrique habituellement des gongs en bronze. »